Un homme de tempérament

By David Lodge

De sa plume claire, légère et drôle, David inn nous fait découvrir l'époque de H.G. Wells, celle de l'expansion du socialisme et des théories féministes mais aussi de los angeles bombe atomique.

Show description

Preview of Un homme de tempérament PDF

Similar British Literature books

Bruno's Dream

Bruno is almost 90. keen about his prior and a keenness for spiders, he's the centre of a posh net of relationships concerning his estranged son Miles; Danby, his hapless son-in-law; Danby's mistress, Adelaide; and her dual cousins, the vengeful Will and the mischievous, sinister Nigel.

English Romantic Verse (Penguin Classics)

English Romantic poetry from its beginnings and its flowering to the 1st symptoms of its decadenceNearly the entire recognized piéces de résistance can be came across here—"Intimations of Immortality," "The old Mariner," "The Tyger," excerpts from Don Juan—s good as a few much less commonplace poems. As muchas attainable, the poets are prepared in chronological order, and their poems so as of composition, starting with eighteenth-century precursors similar to grey, Cowper, Burns, and Chatterton.

A Laodicean (Penguin Classics)

The daughter of a filthy rich railway tycoon, Paula energy inherits De Stancy fort, an old citadel wanting modernization. She commissions George Somerset, a tender architect, to adopt the paintings. Somerset falls in love with Paula yet she, the Laodicean of the identify, is torn among his admiration and that of Captain De Stancy, whose old-world romanticism contrasts with Somerset's forward-looking angle.

Middlemarch (Penguin Classics)

George Eliot's Victorian masterpiece: a exceptional portrait of a provincial city and its inhabitantsGeorge Eliot’s novel, Middlemarch: A research of Provincial existence, explores a fictional nineteenth-century Midlands city in the course of smooth adjustments. The proposed Reform invoice gives you political swap; the construction of railroads alters either the actual and cultural panorama; new clinical techniques to medication incite public department; and scandal lurks at the back of respectability.

Extra resources for Un homme de tempérament

Show sample text content

Jane lui rend l. a. monnaie de sa pièce, on dirait ! » � H. G. récolte ce qu’il a semé. » Ce style de selected. Bien sûr je n’ai rien dit à Jane de cet point de l’histoire. Elle me montra le superior jet du manuscrit, comme elle le faisait toujours, et je m’en tins à des remarques purement littéraires. Je me rappelle avoir émis des réserves sur � Mon partenaire ! Trouvé ! Trouvé ! ». Cela ne lui ressemblait pas vraiment, selon moi, un peu trop D. H. Lawrence, mais elle s’en est tenue à ce qu’elle avait écrit. – Vous pouviez difficilement vous plaindre du contenu, vu le nombre de fois où vous aviez dépeint des mariages peu satisfaisants dans vos romans, certaines des épouses étant assez proches de Jane, à bien des égards. – Absolument. Elle ne m’en a jamais fait grief non plus. Il entrait dans notre accord que j’étais libre d’utiliser notre vie dans mes œuvres de fiction. Lorsqu’on écrit sur l. a. vie contemporaine il n’y a pas vraiment d’autre replacement que de puiser dans los angeles sienne. Mais cette histoire, et quelques autres, m’ont en effet laissé penser, assez tristement, surtout après sa mort, qu’il y avait chez Jane – ou plutôt Catherine – une aspiration inassouvie à vivre une histoire d’amour. C’est pourquoi j’ai appelé ce livre The publication of Catherine Wells. – Catherine était los angeles femme au désir d’amour inassouvi. point de sa personne qu’elle a réprimé quand elle a settle foré d’être rebaptisée � Jane » par vous. – C’est une façon bien préjudiciable de présenter les choses. Je ne pense pas qu’elle ait ecu une libido à réprimer. Comme je le dis ici, dans mon creation à ses nouvelles : � Le désir est là, mais ce n’est pas un désir actif, agressif. C’est un désir de beauté et de présence paisible. Il y a un amant, jamais vu, jamais avéré, insaisissable, au cœur de ce désir. l. a. frustration hante ce désir. » – Mais supposez qu’il ait été plus actif et agressif. Supposez qu’il ne soit pas leisureé indéfiniment à l’état de frustration. Supposez qu’elle ait pris un amant ? – Alors j’aurais été fou de jalousie. – Vous l’admettez. – Othello aurait pâli par comparaison. – En dépit de votre foi en l’Amour Libre. – J’y crois en tant qu’idéal auquel aspirer. Malheureusement cet idéal est toujours vulnerable d’être réduit à néant par l. a. jalousie. J’ai prêché contre l. a. jalousie dans nombre de mes livres, mais je n’ai jamais réussi à m’en défaire complètement. Elle m’a parfois totalement possédé – quand Isabel s’est remariée, par exemple, et quand Moura est retournée vers Gorki en Russie en 1934 et m’a menti à ce sujet – mais Jane ne m’a jamais provoqué de los angeles sorte. – Très heureux pour vous. – En effet. Étrangement, le seul second où il craignit de découvrir quelque infidélité de los angeles half de Jane se produisit quelques semaines après sa mort, en octobre 1927, et après que sa maladie fatale les eut rendus plus proches qu’ils ne l’avaient été depuis de nombreuses années. Il se trouvait dans le sud de l. a. France, où il séjournait une bonne partie de l’année à cette époque, quand il reçut un télégramme de Frank lui annonçant que Jane était atteinte d’un melanoma incurable.

Download PDF sample

Rated 4.67 of 5 – based on 44 votes