Textes et mythes fondateurs : extraits

Gilgamesh, los angeles Bible, l’Iliade et l’Odyssée, L’Énéide et Les Métamorphoses : de los angeles plus vieille épopée du monde aux grands textes de l’Antiquité grecque et romaine en passant los angeles Bible, voici les assets de los angeles littérature européenne. Elles ont fixé pour des siècles des pratiques littéraires, témoigné des espoirs et des angoisses des hommes, et inspiré leurs croyances. Pour toutes ces raisons ces textes fondateurs appartiennent au patrimoine littéraire et ethical de l’humanité.

Show description

Quick preview of Textes et mythes fondateurs : extraits PDF

Best Anthology books

My Mistress's Sparrow Is Dead: Great Love Stories, from Chekhov to Munro

"When it involves love, there are 1000000 theories to give an explanation for it. but if it involves love tales, issues are easier. A love tale can by no means be approximately complete ownership. Love tales rely on sadness, on unequal births and feuding households, on matrimonial boredom and not less than one chilly center.

Con Men and Cutpurses: Scenes from the Hogarthian Underworld (Penguin Classics)

A charming anthology of 18th-century writings that offers a desirable perception into the dreadful misdeeds of - and the terrible punishments meeted out to - an array of rogues and criminals, from murderers and swindlers to prostitutes and pirates. Captured in memoirs, letters, ballads and court docket transcripts are the most vibrant villains ever to take their final gasp on the hangman's noose, together with bold thief Jack Sheppherd, highwayman Dick Turpin and inventive pickpocket Jenny Diver.

What Remains and Other Stories

What continues to be collects Christa Wolf's brief fiction, from early paintings within the sixties to the commonly debated identify tale, first released in Germany in 1990. Addressing quite a lot of subject matters, from sexual politics to the character of reminiscence, those strong and infrequently very own tales provide a desirable creation to Wolf's paintings.

Modern Classics of Fantasy

This excellent assortment celebrates fantasy's heydey with 33 masterpieces of brief fiction, starting from Nineteen Forties tales through L. Sprague de Camp, H. L. Gold, Fritz Leiber, and Manly Wade Wellman to more moderen stories by means of such towering glossy skills as Peter S. Beagle, Terry Bisson, James P. Blaylock, Suzy McKee Charnas, John Crowley, Tanith Lee, Ursula ok.

Additional resources for Textes et mythes fondateurs : extraits

Show sample text content

Tous les jours, il traîne le corps d’Hector autour du tombeau de Patrocle. Zeus demande enfin à Thétis[56] de convaincre Achille de rendre le corps d’Hector à sa famille. Le maître des dieux demande simultanément à los angeles déesse Iris de pousser Priam à aller le réclamer à Achille. Le vieux Priam rachète à Achille le corps de son fils Hector � Souviens-toi de ton père[57], ô Achille égal aux dieux ! Il est de mon âge et sur le seuil deadly de los angeles vieillesse. Ses voisins l’oppriment peut-être en ton absence, et il n’a personne qui écarte loin de lui l’outrage et le malheur ; mais, au moins, il sait que tu es vivant, et il s’en réjouit dans son cœur, et il espère tous les jours qu’il verra son fils bien-aimé de retour d’Ilion. Mais, moi, malheureux ! qui ai engendré des fils irréprochables dans los angeles grande Troie, je ne sais s’il m’en reste un seul. J’en avais cinquante quand les Achéens arrivèrent. Dix-neuf étaient sortis du même sein, et plusieurs femmes avaient enfanté les autres dans mes demeures. L’impétueux Arès a rompu les genoux du plus grand nombre. Un seul défendait ma ville et mes peuples, Hector, que tu viens de tuer tandis qu’il combattait pour sa patrie. Et c’est pour lui que je viens aux nefs des Achéens ; et je t’apporte, afin de le racheter, des présents infinis. Respecte les dieux, Achille, et, te souvenant de ton père, aie pitié de moi qui suis plus malheureux que lui, automobile j’ai pu, ce qu’aucun homme n’a encore fait sur los angeles terre, approcher de ma bouche les mains de celui qui a tué mes enfants ! » Il parla ainsi, et il remplit Achille du remorse de son père. Et le fils de Pélée, prenant le vieillard par l. a. major, le repoussa doucement. Et ils se souvenaient tous deux ; et Priam, prosterné aux pieds d’Achille, pleurait de toutes ses larmes Hector, le tueur d’hommes ; et Achille pleurait son père et Patrocle, et leurs gémissements retentissaient sous l. a. tente. Puis, le divin Achille, s’étant rassasié de larmes, sentit sa douleur s’apaiser dans sa poitrine, et il se leva de son siège ; et plein de pitié pour cette tête et cette barbe blanche, il releva le vieillard de sa major. (Chant XXIV) Ayant réussi à fléchir Achille, Priam rapporte à Troie le corps d’Hector. los angeles ville entière est plongée dans los angeles douleur. Mais ce sont surtout les lamentations de trois femmes qui sont les plus émouvantes : Andromaque, Hécube et d’Hélène. Lamentations d’Andromaque, d’Hécube et d’Hélène […] Ayant deliveryé Hector chez lui, dans sa riche demeure, ils[58] le déposèrent sur un lit sculpté, et ils appelèrent les chanteurs funèbres[59], et ceux-ci chantèrent en poussant de tristes et lamentables gémissements auxquels succédaient les plaintes des femmes. Et, parmi celles-ci, Andromaque aux bras blancs commença le deuil en tenant dans ses mains los angeles tête du tueur d’hommes Hector : � Ô mon mari ! Tu es mort jeune, et tu me laisses veuve dans mes demeures, et je ne pense pas qu’il parvienne à los angeles puberté, ce fils, enfant, que nous avons engendré tous deux, ô malheureux que nous sommes ! Avant qu’il y parvienne, cette ville sera renversée depuis le faîte, puisque son défenseur a péri, toi qui l. a. protégeais, elle et ses femmes fidèles et ses petits enfants.

Download PDF sample

Rated 4.64 of 5 – based on 39 votes