L'Œuvre de l'art, tome 1 : Immanence et trancendance

By Gérard Genette

Les œuvres d’art revêtent deux modes d’existence, qui sont l’immanence et los angeles transcendance. L’immanence est définie par le style d’objet en lequel l’œuvre « consiste », et se distribue ainsi en deux régimes, baptisés depuis Nelson Goodman l’autobiographique et l’allographique. Dans le most excellent, l’objet d’immanence (un tableau, une sculpture, une functionality) est matériel et se manifeste de lui-même. Dans le moment, cet objet (un texte littéraire, une composition musicale, le plan d’un édifice) est idéal, conçu par réduction à partir de ses manifestations physiques : livres, walls, exécutions. los angeles transcendance est définie par les diverses manières dont une œuvre déborde son immanence : lorsqu’elle consiste en plusieurs objets non identiques (œuvres à « models »), lorsqu’elle se manifeste de manière lacunaire (fragments) ou indirecte (copies, reproductions, descriptions) ou lorsqu’elle agit diversement selon les lieux, les époques, les individus, les circonstances : on ne regarde jamais deux fois le même tableau, on ne lit jamais deux fois le même livre. L’œuvre ne se réduit donc pas à son objet d’immanence, parce que son être est inséparable de son motion. L’œuvre d’art est toujours déjà l’œuvre de l’art.

Show description

Quick preview of L'Œuvre de l'art, tome 1 : Immanence et trancendance PDF

Best Aesthetics books

Iranian Cinema and Philosophy: Shooting Truth (Literatures and Cultures of the Islamic World)

In movie experiences, Iranian motion pictures are saved at a distance, as 'other,' varied, and unique. In reponse, this e-book takes those movies as philosophically appropriate and leading edge. each one bankruptcy of this book is dedicated to examining a unmarried movie, and every bankruptcy specializes in one thinker and one specific aesthetic query.

The Field of Cultural Production

Over the last twenty years, sociologist Pierre Bourdieu has develop into a dominant strength in cultural task starting from flavor in tune and paintings to offerings in nutrition and life. the sphere of Cultural construction brings jointly Bourdieu's significant essays on paintings and literature and gives the 1st creation to Bourdieu's writings and concept of a cultural box that situates inventive works in the social stipulations in their construction, flow, and intake.

Philosophers on Art from Kant to the Postmodernists: A Critical Reader

The following, for the 1st time, Christopher Kul-Want brings jointly twenty-five texts on artwork written through twenty philosophers. overlaying the Enlightenment to postmodernism, those essays draw on Continental philosophy and aesthetics, the Marxist highbrow culture, and psychoanalytic thought, and every is followed by way of an outline and interpretation.

Duchamp and the Aesthetics of Chance: Art as Experiment (Columbia Themes in Philosophy, Social Criticism, and the Arts)

Marcel Duchamp is usually seen as an "artist-engineer-scientist," a type of rationalist who relied seriously at the rules of the French mathematician and thinker Henri Poincaré. but a whole portrait of Duchamp and his a number of affects attracts a special photo. In his three general Stoppages (1913-1914), a piece that makes use of probability as a creative medium, we see how a long way Duchamp subverted scientism in prefer of an intensive individualistic aesthetic and experimental imaginative and prescient.

Additional resources for L'Œuvre de l'art, tome 1 : Immanence et trancendance

Show sample text content

L’effet de l. a. réduction allographique, nous l’avons vu plus haut, est los angeles structure d’une idéalité singulière, ou d’un individu idéal, tel qu’un texte littéraire ou musical. Un tel objet, quoique idéal, répond à l. a. définition logique de l’individu, ultime dans son style et n’étant comme tel weak, comme dit Lalande, � d’aucune détermination ultérieure ». Il en va ainsi, bien sûr, du texte de los angeles Disparition, individu idéal, ou, à l’idéalité près, du porte-bouteilles de Duchamp, individu body singulier (quoique multiple). Mais le idea (lipogramme en e ou ready-made) auquel, plus ou moins légitimement, je réduis ce texte idéal ou cet objet body n’a, lui, rien d’individuel. Il est même, comme tout idea au sens ordinaire du terme, typiquement générique : après tout, le lipogramme et le ready-made sont des genres, s’il en fut. Toute manifestation singulière d’un � geste » conceptuel est un individu, mais le idea auquel on peut le réduire est générique et abstrait, et vulnerable, selon le degré d’abstraction, de décrire un ensemble plus ou moins spécifié et diversifié de manifestations individuelles, selon un arbre du type : Cette clause du � degré d’abstraction » explique à peu près, j’espère, ma présentation de los angeles différence entre les deux réductions comme différence de degré : je ne suis pas sûr que los angeles différence entre individu et espèce soit graduelle, mais je suis sûr qu’il y a des degrés dans l. a. hiérarchie logique des classes : le style lipogramme est plus loin de l’individu Disparition que l’espèce lipogramme en e. On a sans doute compris que tout jugement consistant à réduire une œuvre à son style est une réduction conceptuelle parmi d’autres. Mais réduire une œuvre à son style est une opération beaucoup plus specialty (plus réductrice) que l’assigner à son style. Dire : � La Chartreuse de Parme est un roman », c’est une uncomplicated assignation générique. los angeles réduction consisterait à penser qu’on a tout dit de l. a. Chartreuse de Parme quand on a dit : � C’est un roman. » Si l’on se refuse à cette réduction, c’est parce qu’on estime, assez raisonnablement, que los angeles Chartreuse de Parme n’est pas une œuvre conceptuelle. On peut donc définir, de manière relative et graduelle, le régime d’immanence des œuvres conceptuelles en tant que conceptuelles comme un régime hyper-allographique, à peu près en ce sens que leur objet d’immanence (le inspiration) est non seulement idéal, comme un poème ou une sonate, mais encore générique et abstrait. Mais j’ai précisé : en tant que conceptuelles, ce qui signifie entre autres quand et dans los angeles mesure où elles sont reçues comme telles. Ce mode de réception peut être, selon les cas, légitime et pertinent (c’est à peu près, selon moi, celui des ready-made et des œuvres officiellement conceptuelles : si Arsène Lupin substitue au porte-bouteilles du musée un porte-bouteilles, identique ou non, acheté ou volé au BHV, je ne m’en soucie pas), aberrant (La Fontaine de cuivre de Chardin reçue comme provocation pré~ dadaïste), ou à mi-chemin comme manifestement insuffisant : que los angeles Disparition soit un lipogramme ne l’empêche pas d’être ce lipogramme, c’est-à-dire un texte singulier, et, de toute évidence, entre sa lecture naïve par un lecteur qui n’y percevrait pas l’absence de e et sa réduction totale au thought de lipogramme en e, se tient (pour moi) los angeles bonne lecture, qui consiste à considérer dans le détail, pour le moins, � comment c’est fait », en essayant de percevoir les détours et les manœuvres verbales par lesquelles l’auteur réussit à éviter constamment l. a. fameuse lettreI Si l’on m’apprenait qu’un roman Harlequin a été secrètement, geste éminemment conceptuel, écrit, selon les normes et le sort uniformément requis de los angeles assortment, par Maurice Blanchot, cela ne me dispenserait pas d’y aller voir de plus près, bien au contraire.

Download PDF sample

Rated 4.70 of 5 – based on 25 votes